vendredi 29 août 2014

Beaucaire

Il y a 150 ans, je serais allé à Beaucaire en diligence, et le "Figaro" de 1868 publiait "la Diligence de Beaucaire", une des premières lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet, une histoire qui racontait qu'au cours d’un trajet dans une diligence, un boulanger expose aux voyageurs qui l’accompagnent (dont le narrateur) le caractère volage de la femme du rémouleur. Le boulanger semble éprouver un certain plaisir à raconter les liaisons adultères de l’épouse, alors que le mari, lui aussi présent dans la diligence, souffre en silence et le supplie de se taire.


Daudet visitait déjà les ruines du château de Beaucaire.

Quand on arrive d'Avignon à Beaucaire, par la route, on tombe sur un quai ou se trouvent de nombreux bateaux,  pourtant Beaucaire est au bord du Rhone et à plus de 50 Kms de la mer


Cliquez sur toutes les photos pour les agrandir

Mais c'est aussi un grand port de plaisance, fluvial, avec une capitainerie



des appontements partout,sans ce port de plaisance , le canal serait vide  car Emma Chazelles nous l' explique 

"dès le début du XIXe, l'arrivée des bateaux à vapeur à roues à aube fait disparaître progressivement la batellerie traditionnelle au profit de grandes compagnies batelières qui ne résisteront pas à leur tour à la concurrence du train : en 1858, la Compagnie des Chemins de Fer du Midi prend à bail le canal dont le trafic diminue.
Le chemin de fer et la fin du commerce fluvial vont progressivement anéantir la Foire de la Madelaine et plonger Beaucaire dans l'anonymat. jusqu'à l'élection en 1971 d'une beaucairoise au rang de cinquième dauphine de Miss Univers ! Et, à propos de beauté, la "Belle Pierre" a gardé l'essentiel de ses multiples périodes de prospérité et, une fois enroulées les amarres aux taquets, les quatre pas à terre seront une suite de découvertes dans cette ville labellisée "ville d'art et d'histoire".




Plus de moteurs que de voiles



Beaucaire est un port en eau douce.
Ville romaine et port de Nîmes sur le Rhône, l’antique "Ugernum" est située sur la Via Domitia. Ville médiévale, fief des comtes de Toulouse. Aujourd’hui, ville  aux fêtes estivales et traditions taurines renommées, 
La Terre d’Argence, lien entre la Camargue et la Provence est traversée par le Rhône finissant son cours. Beaucaire et ses villages ont su conserver leurs coutumes provençales et leurs fêtes traditionnelles.

guide web de Provence
Nous sommes au bord du canal du midi plus précisément le Canal du Rhone à Sete.
Il fut construit au XVIII ème siecle pour prolonger le canal du midi, le  canal du midi qui permettait d'aller de l'Atlantique à la méditerranée, il fallut attendre Louis XIV pour que se réalise grace a Pierre Paul Riquet, ce canal qui évitait de faire le tour de l'Espagne et était d'un grand intérêt stratégique et commercial


Le canal du Rhone à Sète est appelé Canal des étangs car il traverse les étangs Palavasiens (palavas), en 1789 Saint Gilles dans le Gard est relié et la jonction avec le canal du Rhone est réalisée en 1811 à Beaucaire. Petit a petit la concurrence des autres transports, surtout le rail le rend obsolete.
Il traverse trois communes gardoises,Saint Gilles, Bellegarde et Beaucaire. Au sud de Saint-Gilles, une antenne et des écluses permettent de rejoindre le Petit Rhone au nord de la Camargue


Jusqu'en 1870 une circulation de plus en plus faible pour le fret fait que ce canal est devenu a vocation entièrement touristique, et de nos jours plus de 50.000 personnes naviguent sur 450 bateaux de location, et plus de mille bateaux font la traversée de Bordeaux  au Rhone.

Cliquez pour agrandir


Que valent les actions de nos jours?


L arrière des Halles de Beaucaire. Dans les temps anciens, une grande Foire animait Beaucaire. On y trouvait des richesses venues de l'Orient, entre autres les tissus: indiennes, chafarcanis et autre indigo. Cet événement fut le lien essentiel entre la Provence et l'inconnue Orientale. Doucement évaporée dans le ciel azur de la vallée du Rhône cette foire aux saveurs et couleurs plurielles a laissé un témoin bien vivant: le costume provençal! Des particularismes propres à Beaucaire ont été décrits dans les chansons de Mistral "Lou Rose" et " la Festo Vierginenco" : une bague de verre (bago d'aï), une double épingle de ruban, la passe de dentelle de la coiffe délicatement repliée sur le ruban sous Napoléon III, puis posée telle une auréole sur les cheveux à la fin du xixe siècle et un ruban beaucairois aux formes géométriques et de deux textures.(Wiki)




Hôtel de Ville




C'est à l époque de la révolution  que s’édifient les plus beaux hôtels particuliers et demeures, dont l’hôtel de Clausonnette et l’Hôtel de Ville. 





Hotel face à l hôtel de ville


L église collégiale notre Dame des Pommiers date du 18 eme siècle, la plus grande église de la ville, de style baroque.



Sur la petite place devant la Collégiale des maisons typiques de Beaucaire et de la provence



Construite par l’Architecte Franque de 1734 à 1744, cette église est l’un des fleurons de l’architecture baroque et présente une façade curviligne ainsi qu’une frise romane sur le mur oriental représentant les épisodes de la Passion. 

L’Eglise Notre Dame des Pommiers a remplacé une église romane devenue beaucoup trop petite pour accueillir tous les visiteurs de la Foire.



Cette grande église, voulue par les consuls de la ville au XVIIIe siècle, est un monument historique classé, bâti par un architecte de renom, Jean-Baptiste Franque. Belle allure, de silhouette imposante, ornée de beaux bas-reliefs, elle possède en outre une façade curviligne qui a intrigué bien des bâtisseurs.


Les légendes occitanes racontent qu'a Beaucaire,  un esprit des eaux, appelé le Drac*, guette les lavandières. Agenouillées sur les bords du Rhône, occupées à leur pénible besogne, leur regard s'émerveille soudain lorsque le fleuve se couvre de reflets extraordinaires : en son fond, étincellent des bijoux. On raconte que l'une d'elles, en proie à un vif étonnement, laisse tomber son battoir, tente de le rattraper et voilà qu'elle bascule dans les flots. L'esprit malin, au corps de dragon, rit de sa tromperie. Il tient sa proie, car grâce à cette femme, son fils privé de mère, pourra survivre. Pendant sept ans, elle l'allaitera. Jamais la lavandière ne reparaître…
Ce serait pour chasser ce mauvais esprit, dit-on depuis lors, qu'un dragon orne les battoirs des lavandières de Beaucaire.

*Le Drac désigne, principalement en occitanie et en catalogne, un grand nombre de créatures imaginaires de formes variables, dont la plupart sont considérées comme des dragons représentant le diable, liés à l'eau et à ses dangers.


Sur les façades autour de la Collegiale, en levant  la tête on peut voir en guise de gargouilles de curieuses têtes





 En empruntant la ruelle sur la droite de la collégiale, vous découvrirez une frise de 14 mètres relatant les épisodes de la Passion.


"La dernière Cène". de Beaucaire   église Notre-Dame-des-Pommiers. Frise romane de la façade, vestige du sanctuaire roman. XII-XIIIè.





Notre-Dame-des-Pommiers, datant du XVIIIème siècle, est une collégiale aux proportions impressionnantes, dont la façade, décorée par des bas-reliefs, offre à admirer une frise romane remarquable, ouvrage de Guillaume Rollin, ingénieur au service du roi de France. Celle-ci est un des seuls vestiges de l’édifice précédent et on peut y contempler, sur 14 mètres, des scènes marquantes de la Passion du Christ.





Hôtel de Margallier


Plusieurs beaux hotels se trouvent dans ces petites rues entre le port et le chateau


Il faut emprunter la rue qui monte vers le Chateau



Tour des remparts du château de Beaucaire, son toit à la chinoise a beaucoup de charme







Château de Beaucaire coté ville , son donjon est triangulaire


Chateau Coté Rhone



Chapelle du Château de Beaucaire



La Ville et la Collégiale vue du Château



Petite Ruelle


La foire de Beaucaire, fondée en 1217 par Raymond VI de Toulouse donna à cette cité du Languedoc rhodanien le statut de « capitale française des marchandises »

Du XVII eme au XIX eme siecle , la Foire de la Madeleine va apporter à Beaucaire un rayonnement international.


Dix jours de foire franche généraient un volume d’affaires comparable à celui du port de Marseille  en une année. L’avènement du chemin de fer et la fin du commerce fluvial vont progressivement anéantir la Foire de la Madeleine et plonger Beaucaire dans l’anonymat.
Il y a toujours chaque année une foire chaque 21 Juillet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire